CAFE PHILO du 28 avril 2018

Comme à l'accoutumée, les participants ont voté à main levée pour décider d'un sujet. Le sujet choisi a été : « Les mots nous appartiennent-ils ? »

Bruno Magret, philosophe, les aide à mener une forme d'enquête au travers d'un questionnement qui a porté sur :

– Qu'est ce que le langage ?
– Que sont les mots dans le langage ?
– Où commence le langage et où s'arrête-t-il ?

Des tentatives de réponses ont été apportées.

Les mots peuvent nous permettre, par exemple, au travers de la poésie, de ressentir des émotions, de voir des images ou d'entendre une musique.

Les animaux aussi ont un langage. Il existe un langage verbal ou non verbal. La fleur va dégager une certaine odeur pour attirer les abeilles.
Ce qu'on désigne comme un arbre n'est pas forcément un arbre. Les mots sont une cartographie. C'est l'homme qui a inventé les mots et il a la vanité de croire qu'ils désignent le Monde. Les mots catégorisent et sont ambigüs car ils ouvrent/ferment le Monde. Nos sociétés modernes sont de plus en plus fondées sur le chiffre (langage binaire des ordinateurs).